Notifications
Retirer tout

appendicite

4 Posts
3 Utilisateurs
0 Reactions
1,111 Vu
0
Début du sujet

Bonjour , Un tableau d'appendicite mésocoeliaque ( occlusion fébrile) doit être opéré par voie de Mac burney ou par laparotomie médiane?? 

2 Réponses
0

Classiquement, l’appendicite méso-coeliaque se traduit cliniquement par des douleurs périombilicales, des troubles du transit et vomissements importants, évoluant rapidement vers un tableau d’occlusion fébrile du grêle

Par Mac Burney, si l’appendice n’est pas vue, certains auteurs préconisent un décollement coeco-pariétal permettant d’extérioriser l’angle iléo-coecal et de faciliter le geste.

D’autres auteurs, du fait de  l’étroitesse de la voie d’abord, la présence de réaction inflammatoire préfèrent  un abord médian qui offre l’avantage d’un meilleur jour, autorisant une exploration et un traitement plus complet.

 

Mais actuellement, la coelioscopie avec son apport considérable  dans le traitement chirurgical des appendicites, a ouvert des perspectives encourageantes : elle permet une exploration plus complète de la cavité abdominale et facilit le traitement

0

Le diagnostic d'un plastron appendiculaire est-il clinique ou clinique et radiologique? 

Lors de la surveillance d'un plastron appendiculaire, on met le patient sous antibiothérapie? 

 

Merci

maghrebi 30/12/2016 5:45 pm

Bonjour

Je trouve que votre question est très pertinente

En fait, le plastron appendiculaire est une péritonite plastique. Il correspond anatomiquement à un agglomérat d’anses intestinales autour de l’appendice constituant ainsi un magma auquel participent le grand épiploon et les parois abdominales.

 

Sur le plan clinique, on aura un blindage pariétal, tuméfaction ovalaire, siégeant dans la fosse iliaque droite (FID), faisant corps avec l’os iliaque. Dans plusieurs mise au point, on dit que le diagnostic est clinique…

Mais sur le plan pratique, l’interrogatoire et l’examen clinique doivent-nous orienter vers le diagnostic. Le scanner permet d’affirmer le diagnostic en mettant en évidence une masse de la FID engainant les anses grêles avec des signes inflammatoires très importants.

Un tel plastron est une contre indication à l’intervention.

 

Le traitement repose sur l’antibiothérapie en hospitalisation pour surveillance armé. Si l’évolution se fait vers la sédation des symptômes cliniques et biologiques, une appendicectomie sera programmée ultérieurement.

 

Son évolution est variable.

·    Elle peut se faire vers la rétrocession : On ne fera l’appendicectomie que 2 à 3 mois plus tard.

 

·    Elle peut se faire par contre vers l’abcèdation : il faut se contenter de drainer l’abcès (risque de plaie et  fistule digestive). L’appendicectomie se fera 2 à 3 mois plus tard.

Share: